Saito Musashibô Benkei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Saito Musashibô Benkei

Message par bobobobobobobobo le Dim 1 Juin - 11:53

Saito Musashibô Benkei (西塔武蔵坊弁慶, 1155 - 1189), populairement appelé Benkei était un Sôhei (僧兵, moine guerrier) qui a servi Minamoto no Yoshitsune (源 義経, 1159 – 15 juin 1189). Il est communément décrit comme un homme loyal, doté d'une grande force, et il est l'un des sujets favoris du Folklore japonais. Sa vie a été embellit et déformée par les drames Kabuki et le théatre Noh, de telle sorte que la vérité ne peut plus être distinguée des légends.



Les histoires sur la naissance de Benkei varient considérablement. une explique comment son père qui était à la tête d'un temple a violé sa mère la fille d'un forgeron. Une autre variante le voie comme la progéniture du dieux d'un temple. De nombreuses variantes lui attribuent les attributs d'un démon, un enfant monstre avec des cheveux en bataille et de grandes dents. Dans sa jeunesse Benkei était appelé Oniwaka (鬼若) - "l'enfant démon/ogre".


Benkai en Yamabushi


Il rejoignit le cloitre très jeune et voyagea beaucoup à travers le Japon de monastères et monastères. Durant cette période, Les monastères bouddhistes japonais étaient des centres administratifs et culturels très important, mais aussi une puissance militaire propre. Comme de nombreux autres moines Benkei a été probablement entrainé à l'utilisation des naginata (なぎなた, 薙刀). A l'âge de 17 ans, on dit de lui qu'il mesurait plus de deux mètres (6.6 pieds). A ce moment il quitta le monastère bouddhiste où il se trouvait et rejoignit les Yamabushi, une secte de moines des montagnes, qui étaient reconnus par leur cape noire. Les peintures japonaises représentent souvent Benkei portant cette cape.


statues en cire de Benkai et Yoshitsune


On dit de Benkei qu'il se placa de lui-même sur le pont Gojo à Kyoto, où il défit et confisqua les épées de tout épéistes qui traversait, collectionnant ainsi 999 épées. Lors de son millième duel, Benkei fut battu par Minomoto no Yoshitsune, le fils du chef de guerre Minamoto no Yoshitomo. Ainsi il devient un, domestique de Yoshitsune et combattit avec lui durant la guerre des Genpei contre le clan Taira.


Yoshitsune sautant avec sa flûte au pont gojo


«Dans son armure noire qui moulait ses muscles d'acier, presque aussi large que haut, un regard qui tuait sur place dardant de sous ses épais sourcils, naginata à la main, Saito Musashibô Benkei barrait tel un mur massif le pont Gojo: cette nuit là il attendait son millième sabre... Soudain son oreille perçut le son léger d'une flûte. Il voyait s'avancer vers lui la silhouette gracile d'un gamin engoncé dans une vaste cape, déambulant avec légèreté: inconscient du danger. Car Benkei avait vu: déjà il n'avait plus d'yeux que pour le magnifique sabre qui se balançait à son flanc, sortant en partie de sous sa cape, révélant un fourreau laqué d'or. Il fit un bon, abaissa son fauchard. «Exactement ce qu'il faut pour couronner ma collection» se dit-il.
- Gamin, donne-moi ton katana et je te laisse passer ta route.
Yoshitsune, qui ne lui avait pas même encore accordé un regard, s'arrêta de souffler dans sa flûte et leva enfin les yeux vers le géant qui se profilait dans la clarté de la lune.
-Ah, c'est donc vous, le voleur de sabres…
fit-il d'une toute petite voix qui laissa Benkei bouche-bée. Et il ajouta aussitôt :
- Vous devez être fou de penser que je vais vous donner le mien… vous feriez mieux de retourner vous coucher.
Quelque chose dans son regard aurait dû mettre le moine-guerrier en alerte...« Quel gamin stupide et arrogant! Une bonne correction suffira… » Furieux que sa réputation n'ait pas fait prendre sa menace au sérieux, Benkei fit un large moulinet de son arme et se lança sur Yoshitsune. Bougeant à peine, l'adolescent esquiva, passa sous son bras puissant, se retrouva dans son dos. « Ah, ça... ! ». Le moine pivota lourdement et abattit son arme sans plus chercher à ménager le provocateur et son second coup de taille l'aurait probablement coupé en deux si celui-ci n'avait réussit à s'écarter d'un bond agile.
La lame du naginata entra profondément dans un pilier soutenant la rambarde du pont. - Cela suffit...! Tandis que Benkei, ivre de rage, cherchait à libérer sa lame, Yoshitsune le repoussa d'un simple coup de pied dans la cuirasse:
- Vous faut-il vraiment une leçon?
Et l'adolescent à la flûte se défit de sa cape et apparut dans une armure rouge. Il tira son sabre. Le combat fut rapide et bref. Le géant, blessé, mit genou à terre. Comme écrasé par la découverte de tant d'adresse dans l'art du maniement d'armes dans lequel il était pourtant passé lui-même maître, Benkei attendait le coup de grâce.
- Je ne demande qu'une seule chose, dit-il encore.
- Oui ?
-Votre nom, jeune seigneur…
- Je suis Minamoto Yoshitsune, et il lui tendit la main et ajouta,:
- Il faut soigner cette blessure.
Alors Benkei répondit:
- Laissez-moi vivre le reste de mes jours à vos côtés !
Il se prosterna sans réserve devant son jeune vainqueur. »
Voilà comment on décrit le combat de Titan que se livrèrent les deux légendes dans le livre de Roland Habersetzer: Les Paladins Du Soleil Levant (p.38-39).Il aida Yoshitsune dans divers conflits, grâce a son adresse au combat et son expérience en tant que Yamabushi.
La légende dit qu’il suivit Yoshitsune alors traqué par l’armée de Yoritomo, et fut tué par 100 flèches.


Benkai se battant au pont gojo


On donne à Yoshitune le crédit du succès avec la plupart du clan Minamoto contre le clan des Taira, spécialement la bataille navale finale de Dan-no-ura. Après leur ultime triomphe, le frère ainé de Minamoto no Yoritomo se retourna contre lui.

Durant les deux années qui suivirent, Benkei accompagne Yoshitsune comme un hors-la-loi. A la fin ils furent encerclés au chateau de Koromogawa no tate. Alors que Yoshitsune se retirait à la crypte la plus profonde du chteau pour exécuter le suicide rituel (seppuku) de son propre chef, Benkei combattit sur le pont de la porte principale pour protéger Yoshitsune. Il est dit que les soldats étaient effrayés de traverser le pont pour se confronter à lui et tous ceux qui tentèrent rencontrèrent la mort des mains de l'homme gigantesque. Bien après que la bataille fut finit, les soldat remarquèrent que le corps de Benkei, bien que couvert de blessures et criblé de flèches tenait toujours debout. Après un inspection approfondit, lorsque les soldats osèrent traverser le pont, le géant tomba au sol, étant mort depuis quelques temps mais se tenant toujours en position verticale quelques temps auparavant; ce qui est connu comme "la mort de Benkei debout" (Benkei no Tachi ôjô, 弁慶の立往生).


Benkei et Yoshitsune

C'est la loyauté de Benkei et son honneur qui fait de lui un personnage très attractif du folklore japonais. Une pièce de kabuki place Benkei dans un cruel dilemne moral, pris entre mentir et protéger son seigneur pour traverser le pont. Le moment critique du drame atteint son apogée, lorsque le moine réalise sa situatiob et ses voeux de faire ce qu'il doit faire. Dans une autre pièce, Benkei tue même ses propres enfants pour sauver la fille de son seigneur. Dans la pièce de Kabuki Kanjincho, réadaptée en film par Akira Kurosawa avec le nom "Les Hommes qui marchent sur la queue du tigre" (虎の尾を踏む男達, Tora no o wo fumu otokotachi, The Men Who Tread on the Tiger's Tail), Benkei doit battre son propre maitre (déguisé en porteur) afin d'empêcher de récéler son déguisement (Le jeune prince Yoshitsune Minamoto, entouré d’une garde de cinq fidèles, fuit son frère Yoritomo et doit traverser un poste frontière. Suivant les conseils avisés du guide de montagne, on le déguise en porteur. Il manque d’être démasqué par le commandant Togashi qui garde la frontière. Après un long interrogatoire, la troupe est autorisée à passer quand un indice éveille l’attention des gardes. Pour donner le change, l’homme d’armes, Benkei, frappe son seigneur pour le punir d’une faute. Il viole ainsi une règle du code féodal. La frontière passée, Benkei se confond en excuses devant son seigneur. Yoshitune accorde son pardon et la petite troupe repart à l’aube).



Affiche du spectacle Kabuki filmé par Kurosawa

La rencontre de Yoshitsune et Benkei est aussi romancée dans le film Gojoe de Sogo Ishii


Statue de Benkai et Yoshitsune

sources :
- wikipedia
- lebujutsu.net
avatar
bobobobobobobobo
Sensei (先生)

Nombre de messages : 238
Age : 31
Réputation : 3
Points : 3353
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum