Taijutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Taijutsu

Message par bobobobobobobobo le Dim 1 Juin - 23:40

A l'origine le taijutsu (ou tai-jutsu ou tai-jitsu, même si selon la norme de transcription du japonais, l'orthographe correcte est "taijutsu" on trouve les autres écritures), est la partie à mains nues des écoles japonaises notamment de jûjutsu et ninjutsu.

pour plus d'infos:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taijutsu

Les écoles de jûjutsu et ninjutsu ont dans leur programme, la pratique des armes (venant de différentes écoles) et une pratique à mains nues appelée TAIJUTSU.
Avec le temps, les écoles de jûjutsu éclatèrent et devinrent simplement de la pratique à mains nues, les pratiques des armes devenant des disciplines à part entière.
Ainsi les termes jûjutsu et taijutsu sont souvent confondus actuellement.

Mais on retrouve encore cette distinction en ninjutsu mais aussi en aikidô (o-sensei Ueshiba expliquait souvent qu'il ne fallait pas trop travailler le ken mais plus le taijutsu... donc moins le sabre et plus les techniques à mains nues).

体術 (taijutsu) est un terme japonais qui veut dire: technique de corps. Autre appellation : KOSHI NO MAWARI.
Le tai-jutsu n'est pas un art... mais simplement un terme générique qui désigne la partie main-nue des écoles de jujutsu.
Donc de la même façon qu'il n'y a pas UN jujutsu, il y a des Tai-jutsu.
Même le ninjutsu, qui regroupe les ensembles de techniques des shinobi (ninja) possède son tai-jutsu.
De la même façon qu'il y a plusieurs écoles de ninjutsu, il y a plusieurs types de Tai-jutsu différents.

Les techniques se répartissent principalement en deux grands groupes:
* Dakentaijutsu : techniques à base de blocages (Uke waza) et de coups frappés (Atemi waza) sur les points vitaux du corps humain, osseux (Koppojutsu), musculaires (Koshijutsu) ou internes (Kyusho).
* Jutaijutsu : techniques de projections (Nage waza), de saisies, d'évasion, de clefs et de luxations (Katame waza).
* Taihenjutsu : technique d'évasion, ukemi, chutes
Le Taijutsu et le Jujutsu sont deux appellations étant actuellement employées indifféremment pour couvrir les systèmes de combat sans armes.

Qu'est le taijutsu de nos jours? En fait du jûjutsu. Souvent un mélange de jûdô, aikidô et karate (quelque soit l'école de karate et le courant d'aikidô), parfois d'une origine historique établit.

Actuellement, plusieurs courants de Taijutsu existent:

* 1) Le Taijutsu : en France, affiliée auprès de la F.F.K.D.A - Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, anciennement F.F.K.A.M.A). Cette affiliation à la fédération de karaté s'est accompagnée d'une modification du corpus technique du "Tai-jitsu", l'orientant plus vers de la self défense en intégrant un plus grand nombre de techniques issus du karaté. Ce style est également parfois appelé Karaté Jutsu.

* 2) "Nihon Tai-Jitsu" : style du Maître Roland Hernaez 9ième Dan (co-fondateur du "Tai-Jitsu" moderne en France au début des années 70), ce style est aussi affilié auprès de la F.F.K.D.A

* 3) "Tai-Jitsu Do" : style fondée par Daniel Dubois 7ième Dan (co-fondateur du "Tai-Jitsu" moderne en France au début des années 70), cette discipline est affiliée auprès de la F.E.K.A.M.T (Fédération Europééene de Karaté et Arts Martiaux Traditionnels). Le "Tai-Jitsu Do" entend retrouver l'esprit originelle de l'art.

* 4) En Suisse, le chef de file du "tai-jitsu" est M. Jean-Pierre Clément. Formé notamment à l'école de base du judo, du "tai-jitsu" de Daniel Dubois et du seikido de Maxime Mazaltarim, il fonde à la fin des années '80 son école de "tai-jitsu" / "seiki-jitsu" sur les bords du lac Léman. Dès les années '90, il enseignera à Moudon (VD). Actuellement atteint dans sa santé, M. Clément passe le flambeau à M. Alexandre Boulgak, l'un de ses plus ancien élève.

* 5) Il existe une section de Taijutsu au Motobu Ryu. Créé en 1961 par Seikichi Uehara 10ième Dan en l'honneur de Choyu Motobu et de sa famille. Le Taijutsu du Karaté Motobu Ryu, était une méthode de combat jalousement gardée secrète par la Famille Royale des Îles Ryukyu, les "Motobu". C'était une méthode incluse dans un style de Ryukyu Kenpo, connu aujourd'hui sous le nom de Motobu Ryu. C'est un style de combat très complet qui porte une partie de son enseignement sur le Taijutsu, et se complète également par un programme technique de Kobujutsu (maniement d'armes) comme le Bo, le Tanto, le Sai, le Kama, le Yari, le Nunchaku, etc.

* 6) Le Taijutsu est également la principale méthode de combat à mains nues que l'on retrouve dans le Ninjutsu (Ninpo). Les écoles suivantes enseignent cette méthode de combat: le Bujinkan de Masaaki Hatsumi, le Genbukan de Shoto Tanemura et le Jinenkan Unsui Manaka. Le Taijutsu enseigné dans ces écoles se subdivise entre le Dakentaijutsu (comprenant le Kosshijutsu et le Koppojutsu) et le Jutaijutsu (très similaire au Jujutsu). Puisque ces écoles enseignent un Taijutsu aux racines typiquement japonaises, il n'est pas faux d'y référer en tant que Nihon Taijutsu (Taijutsu japonais), mais on le retrouve plus souvant sous l'appelation générique de "Ninpo Taijutsu". C'est probablement ces écoles qui conservent les racines les plus anciennes du Taijutsu encore enseignées aujourd'hui.

la différence Nihon Tai Jutsu/ Tai-Jutsu(au sens fédéral du terme), elle est multiple.

différence au niveau de la vision des dirigeants:
- Maître Hernaez veut son NTJ comme un jujutsu à part entière intégrant des principes issus du Shorinji Kenpô, un art traditionnel basé sur des techniques utilisables en self-défense, mais un jujutsu traditionnel quand même (par là j'entends perpétuer la tradition du tai-jutsu/jujutsu appris chez maître Minoru Mochizuki au dojo Yoseikan)
- Messieurs Hoffer et Vignon (je dis "messieurs" comme terme respectueux car je ne sais pas s'ils s'accordent le titre de "maître") présentent leur école comme une synthèse moderne de karate, judo et aikido destiné à la self-défense.

différence au niveau du but des dirigeants:
- Maître Hernaez travail avec des maîtres japonais de jujutsu, pour améliorer les kata, les techniques traditionnelles, améliorer et enrichir l'art.
- Messieurs Hoffer et Vignon travaillent avec des experts de la écurité, de la police, de l'armée pour améliorer la self-défense.

différence au niveau de la pratique:
- en NTJ on travaille des katas issus de la tradition du dojo de Minoru Mochizuki sensei (d'où les katas commun avec le Yoseikan Budo de Sensei Hiroo Mochizuki) et du Nihon Jujutsu.
- ce qui n'est pas dans la méthode de messieurs Hoffer et Vignon

différence au niveau de la forme de corps:
- maitre Hernaez veut comme forme de corps une forme chinoise issu du shorinji kenpô
- la forme du Tai-Jutsu est plus shôtôkan.

Ca c'est la théorie.
Maintenant il y a la pratique.
Je ne parle du Tai-jutsu que de ce que je connais venant de trois amis qui le pratiquent.
Tout dépend de l'optique des pratiquants.
De nombreuses personnes issus du shôtôkan se sont mis au NTJ et ont intégré les techniques à leur forme de corps.
Ils travaillent dans un but purement self-défense et on ne fait pas de différence entre ce qu'ils font et ce que j'ai pu voit du tai-jutsu.
Et vice-versa, mes trois amis travaillent souvent avec le Nihon Tai-jutsu parce qu'ils aiment ça et ils adaptent leur forme.
Donc il n'y a pas de mauvais art, que des mauvais pratiquants.
J'ai vu des pratiquants de Tai-jutsu très fluide, tout en absorption et en souplesse.
D'autres bloquer et travailler dangereusement.
Et j'ai vu la même chose en Nihon Tai-Jutsu.
Après tout, le but premier est de se faire plaisir, et d'être sincère dans sa pratique.
avatar
bobobobobobobobo
Sensei (先生)

Nombre de messages : 238
Age : 32
Réputation : 3
Points : 3496
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum