Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par sakamoto le Sam 7 Juin - 0:09

Retour des rancoeurs du passé

Histoire de fantômes nippons pour les uns, détail de l’Histoire pour les autres
! Nankin, un cauchemar asiatique d’hier et peut être de demain…


Ces dernières années, les relations diplomatiques entre le Japon et la Chine se sont
sérieusement dégradées alors que dans le même temps, la Chine rappelait
à l’ordre Taïwan par rapport à ses velléités d’indépendance et que la
Corée du nord, nouvelle puissance atomique revendiquée et assimilée à
l’axe du mal par l’administration Bush, expédiait un missile «
diplomatique » au sens propre comme au sens figuré en mer du Japon.
Ceci étant, et en dehors de ce contexte brûlant, le principal reproche
émis par le gouvernement chinois et soutenu par une vox populi sous
contrôle et intoxiquée, est que le Japon ne "sait pas assumer son
passé" et se voit accuser de révisionnisme d’état. Au menu de cette
vindicte : un « anti-japonisme » primaire ou de saison, proche de la
xénophobie qui a fleuri sur le terreau des laissés pour compte du
système et de l’exceptionnelle croissance à 2 chiffres, véritable arbre
cachant la forêt. En cause, un livre scolaire nippon qui minimise les
actes japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale et semble réhabiliter
maladroitement les autorités de l’époque. Cependant, peu d’occidentaux
savent ce qu’il s’est passé en Chine et dans le Pacifique pendant cette
période trouble prélude à la Seconde Guerre Mondiale. Pour y voir un
peu plus clair dans la véhémence chinoise à l’égard des Japonais, voici
un cours rappel historique propre à resituer les choses dans leur
contexte.

La plupart des historiens placent le début de cette guerre
sino-japonaise lors de l’incident du pont Marco Polo le 7 juillet 1937.
Cet incident est en fait dû à l’absence d’un soldat japonais lors de
l’appel sur la place d’armes. Le gouvernement nippon accusa
immédiatement la Chine d’avoir enlevé un représentant de leur armée.
Peu après et ironie de l’histoire, on retrouvera ce soldat manquant
totalement ivre dans une maison de passe! Toutefois la guerre entre ces
deux nations est déclarée le 28 juillet 1937.

Peu après le début des hostilités les Japonais occupent Shanghai,
Nankin et la partie nord du Shanxi dans une campagne impliquant environ
200 000 soldats japonais et beaucoup plus de Chinois. Dès la prise de
la ville de Nankin par l’armée nipponne des massacres d’une violence
inimaginable ont lieu. C’est le désormais tristement célèbre massacre
de Nankin où plus de 40 000 civils furent assassinés et plus de 20 000
femmes furent violées.






Exécution sommaire à Nankin

Les Japonais n’avaient aucunement l’intention ni la capacité
d’administrer directement les contrées conquises. Ils plaçaient donc
des gouvernements fantoches, suivant le modèle de ce qu'ils avaient
fait en 1932 avec le dernier Empereur de Chine, Pu-Yi, qui fut désigné
comme étant le chef de l’État fantoche du Manchukuo. Cependant la
brutalité de leurs méthodes les rendit impopulaires et ils refusèrent
de négocier avec l’alliance des États chinois (Kuomintang). Cela
signifiait qu’aucune paix n’était possible et donc que le peuple
continuerait de souffrir.

La Chine, territoire immense, posait d’énormes difficultés aux Japonais
du fait de la taille du front. Ainsi, si les villes étaient fortement
tenues par des garnisons japonaises, les campagnes, tels des maquis,
étaient propices aux partisans. Seuls quelques axes de communications
étaient fortement surveillés tandis que les autres restaient soumis aux
attaques chinoises. Cette résistance était constituée, pour une part
majeure, par les combattants communistes de Mao Tsé-Toung qui menaient
une guerre sans merci aux Japonais. Ils multipliaient les sabotages et
les embuscades sur les arrières de l'ennemi.

À partir de l’arrivée de Mao, les Chinois purent stabiliser
provisoirement le front. En septembre 1939, une offensive majeure de
l’armée japonaise à Tch'ang-cha, la capitale de la grande province du
Hunan, fut une hécatombe autant du coté chinois que japonais. Cette
défaite fit comprendre aux Japonais que leurs tactiques de combat
(celles employées pendant la Première Guerre Mondiale !) étaient
devenues archaïques. Le gouvernement nippon changea de tactique et
attaqua les grands ports chinois pour couper les approvisionnements
fournis par les cargos américains.

En 1940, les combats ne ressemblaient plus qu’à des escarmouches de
guérilla. Le gouvernement nationaliste de Tchang Kaï-chek installa
difficilement une capitale provisoire à Chongqing ; cependant,
réalisant qu’il devait aussi faire face à la menace des forces
communistes de Mao Tsé-Toung, il essaya surtout de préserver la force
de son armée et éviter la guerre totale avec les Japonais dans l’espoir
de battre les communistes une fois les Japonais partis. De plus Tchang
savait qu’avec ses forces il ne pourrait vaincre des troupes mieux
entraînées.

Lors de l’entrée en guerre des États-Unis l’espoir renaît dans les
rangs chinois. Les renforts américains arrivèrent assez rapidement et
cela donne lieu à la création de la célèbre escadrille des "Tigres
Volants" commandés par le Général Stilwell. Dès l’arrivée des
Américains la qualité des troupes chinoises passe d’inexistante à
passable. Cela suffit à combattre enfin à armes égales avec les
Japonais car ceux ci, après toutes ces années de guerre ont perdu une
bonne partie de leurs meilleurs effectifs et le moral des troupes
fluctue.

En plus de devoir se battre contre les Chinois, les Japonais devaient
maintenant se battre contre la nouvelle coalition alliée (Angleterre,
États-Unis, Pays-Bas, ...). La solution que trouvèrent les Japonais
était l’opération n°1(Ichi-go en japonais), l’objectif était de
détruire les bases aériennes américaines et déloger l'armée chinoise
basée en Birmanie. Le succès de cette opération se fit rapidement
sentir. En effet, les villes de Guillin et Lieou-tcheou furent
rapidement envahies. Cette opération marcha si bien que le Japon était
presque arrivé au bout de la résistance chinoise. Cependant, faute de
moyens l’opération due être stoppée peu avant la victoire finale.

Peu après, les Russes qui étaient venus à bout des Allemands
déclarèrent la guerre au Japon. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder
le vase. Le Japon devait maintenant combattre sur quatre fronts avec
des effectifs réduits, sans ravitaillement et sans alliés. Inutile de
dire que la défaite nippone fut rapide. En effet, en quelques mois tous
les territoires que le Japon avait mis des années à conquérir furent
libérés. Les unes après les autres les garnisons japonaises tombaient
comme un enchevêtrement de dominos. Le pays du soleil levant capitula
finalement après l’explosion des deux bombes atomiques le 6 et le 9
août sur Hiroshima et Nagasaki. Laissant le reste de la Chine et de la
Corée encore sous le joug nippon aux mains des Russes et des
communistes chinois.






Mémorial du massacre de Nankin

La guerre sino-japonaise a été ponctuée de massacres à répétition de la
part des deux camps. Le plus connu est celui de la ville de Nankin où
plus de 40.000 civils furent massacrés ou exécutés. Cette guerre a
commencé stupidement sur un détail et a créé une sourde rancune
chinoise envers le Japon. Depuis lors, l’Empire du soleil levant et la
Chine communiste se sont méfiés l’un de l’autre au fil des ans sous
couvert de luttes d’influence régionale ou d’oppositions idéologiques.
L’édition du livre scolaire a réveillé le ressentiment chinois et a
donné lieu a de violentes manifestations anti-japonaises. Ces
débordements ont pris fin suite aux excuses publiques proférées du bout
des lèvres par le premier ministre japonais, Junichiro Koizumi, et du
retrait pur et simple du livre incriminé. Ce réveil des querelles
ancestrales sur fond de guerre économique féroce montre que l’équilibre
de la région reste aussi fragile que le roseau du printemps.



Sakamoto Ryoma
avatar
sakamoto
Senpai (先輩)

Nombre de messages : 73
Age : 31
Réputation : 0
Points : 3455
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.clan-takeda.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par Passerelle Japon le Sam 7 Juin - 10:44

Très bel article ! merci !
C'est dingue comme une guerre terrible part d'une bêtise. Ca fait un peu penser à Astérix en Corse où la mésentente provient du neveu de la belle-soeur du frère de machin qui n'a pas voulu payer l'âne du frère du beau-frère de truc ! Sauf qu'ici c'est vrai...
N'empêche, c'était une méchante armée que le Japon avait là !

--------------------[signature]--------------------

Niveau de japonais : 中級

www.passerelle-japon.be
http://forum.shogi.be
www.facebook.com/tum0r
avatar
Passerelle Japon
Admin (主)

Nombre de messages : 3368
Age : 37
Réputation : 18
Points : 5100
Date d'inscription : 18/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.passerelle-japon.be

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par sakamoto le Sam 7 Juin - 15:09

Ben en réalité toutes les guerres partent d'un motif trivial^^ En europe c'est une simple question d'opportunisme... Vous prenez un salaud d'une retoutablemalice politique (faut lui laisser ce qui est...c'est une vraie saloperie mais question manipulation c'était un chef...) comme hitler (notez la minuscule^^) qui a profité de la faiblesse économie de son peuple pour parvenir au pouvoir (la célèbre stratégie du choc pour ceux qui connaissent^^). Immaginez maintenant que le petit paragraphe du traité de versailles concernant les réparations que devaient payer les allemands ne soit pas là, je doute que le petit caporal soit monté aussi haut...
avatar
sakamoto
Senpai (先輩)

Nombre de messages : 73
Age : 31
Réputation : 0
Points : 3455
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.clan-takeda.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par Passerelle Japon le Sam 7 Juin - 15:12

Hitler, gros débat ça ;)

Sinon y'avait quoi qui sous-tendait cette dispute Sino-japonaise ?
Le mec sous c'est un déclencheur, mais avant ?

--------------------[signature]--------------------

Niveau de japonais : 中級

www.passerelle-japon.be
http://forum.shogi.be
www.facebook.com/tum0r
avatar
Passerelle Japon
Admin (主)

Nombre de messages : 3368
Age : 37
Réputation : 18
Points : 5100
Date d'inscription : 18/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.passerelle-japon.be

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par sakamoto le Sam 7 Juin - 15:23

benla chine et le japon sont de vieux ennemis^^ leur premier conflit date de... 1592! Hideyoshi Toyotomi (le boss nippon de l'époque^^) décide d'envahir la corée pour posséder une tête de pont en vue de soumettre la chine par après. Les jap progresse comme dans du beurre en corée jusqu'a l'arrivée des chinois venus soutenir les coréens. L'amiral coréen Yi sun Shin finira d'achever les japonais en coulant la majeure partie des transports. Hideyoshi tentera une seconde invasion en 1597 mais elle échouera avec sa mort.

Le japon se repliera su lui même jusqu'en 1868 (date de la restauration impériale) comme d'hab dès que les japonais ont une armée, ils envahissent le continent^^ 1894 je japon déclare la guerre a la chine et l'envahit a nouveau. La chine signe sa capitulation le 17 avril 1895. ce traité (appellé traité de Shimonoseki) stipule que la chine cède la péninsule de Liaodong, l’île de Taiwan et les îles Pescadores.

1905 le japon écrase la marine russe et bat la première nation ocidentale d'gal a égal.

1937 débbut de la seconde guerre sino-japonaise
avatar
sakamoto
Senpai (先輩)

Nombre de messages : 73
Age : 31
Réputation : 0
Points : 3455
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.clan-takeda.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Résurgence des Tensions Sino-Japonaises

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum